18
sep

18/9/2017 : voyage en Baie de Somme avec le Noyau – jour 5 : 8/9/2017

Il pleut de groooooooooooosses gouttes, pire journée de la semaine, c’est parfait on rentre.

 On passe avant voir les hortillonnages mais comme il pleut on annule une barque et je reste au chaud dans la tuture, avec trois personnes, tous les autres font la balade et nous 4 avons une sympathique papote.

 Ensuite, retour en Belgique, merciiiiiiiiiiiii à tous, gros bisousssssssssss, au revoir, c’était supeeeeeeeeeeeeeeeer.

 Pour célébrer mon retour, grosse bouffe (a faim) au Quick et super plumier little pet shop, puis retour at home près de mes félins adorés.

 Super vacances, j’ai adoré, même si ce fut dur, mais j’ai été bien aidée et je réalise la chance que c’est d’être en bonne santé. La santé, c’est comme une fortune, on ne s’en rend compte que quand on l’a perdue. Amen.

jour 5 ensemble.jpg

17
sep

17/9/2017 : voyage en Baie de Somme avec le Noyau – jour 4 : 7/9/2017

J’ai super bien dormi : jusque 7 heures, waaaaaaaaaaaw.

 Après le petit déj, nous allons à Berck plage. Je me rappelle de la discussion d’hier où je pensais que ce n’étais pas Berg, de bienvenue chez les Chtits mais le participants me disaient que si ! J’ai des doutes mais je me tais et pense « c’est cela oui et moi je suis la reine des belges une fois ? ».

 A 11h30 à Berck, nous voyons plein de phoques, des tâches foncées quoi. J’adore, et je fais plein de photos des tâches.

 On regarde les bestiaux, on mange notre pique-nique et je lâche ma blague à mourir de rire : « j’étais jeune et belle, je suis vieille et rebelle ».

 Je m’impose dans le magasin de Fort-Mahon où va B. et je fais de folles dépenses : 30 euros (un renard, une boite poisson style boite de conserve, avec des dessins d’animaux domestiques dont le chat, des portes-monnaies tête de chat, un petit essuie-lunettes avec photos de Fort-Mahon).

 Vers 15h30 nous refaisons une balade au Crotoy, et retour vers 17 h pour une petite pétanque sur le gazon. Comme je ne sais pas aller sur le gazon, pentu et pas stable, les joueurs s’approchent et je joue de la terrasse en dur, où je suis très très nulle of course (j’étais déjà nulle dans ma 1e vie).

 De retour au gîte, on regarde les photos prises par Y. et les photos des précédents voyages au même endroit. J’ai renoué avec mes bonnes vieilles habitudes et prix un galet (comme je ne sais plus aller sur la plage, je l’ai pris au gîte, il rejoindra ses amis de partout, chez moi).

 Après, nous prenons l’apéro et de chips, car c’est déjà notre dernière soirée. Après l’apéro, barbecue, j’ai choisi du saumon, d’autres ont pris de la viande. On essaie de me faire croire que c’est du phoque, d’ailleurs on l’appelle le veau de mer. Je commence à croire que j’ai vraiment la tronche d’un pigeon. Je dois avoir l’air super crédule I think. Je dis pour rire que c’est vraiment paaaaaaaaaaaaaaas bien de se moquer d’une cérébrolésée (bande de cérébrolésés).

 le bénévole joue « ce n’est qu’un au revoir au saxo ». Magnifique, on chante avec. On est tous dehors.

 Le repas est délicieux.

 Durant tout mon séjour, en plus de tenter de me faire gober des absurdités, tout le monde n’a eu de cesse de me demander « t’as pas froid ? », tant j’étais habillée léger, mais non je n’ai pas eu froid, j’ai eu chaaaaaaaaud.

 Quelques jeux puis au dodo.

jour 4 ensemble (2).jpg

jour 4 ensemble (3).jpg

jour 4 ensemble (1).jpg

15
sep

15/9/2017 : voyage en Baie de Somme avec le Noyau – jour 3 : 6/9/2017

(j'adoooooooore ce selfie - raté - de moi sur le bateau, avec la mer)

pizap selfie.JPG

J’ai très trèèèèèèèèèèèèèès mal dormi : levée trois fois pour aller aux WC, pas rendormie, fatiguéééééééééééée.

 Je réalise qu’hier j’ai parlé à B. du cinéma à Namur et des films francophones que j’allais voir lors des Francos à Namur, « tu connais ? » et m…. foutu cerveau les franco c’est à Spa, les  concerts, rien à voir. Après des heures à tripatouiller ma cervelle, ça me revient : c’est le FIFF où j’allais, j’adooorais et je prenais congé d’ailleurs

 Après le déjeuner, nous partons au Tréport faire une balade, et dans le seul magasin où nous allons (youpiiiiiiiiiiiie) je réalise qu’on est en Normandie. J’achète du chocolat et une boule à neige, des cadeaux. Nous prenons quatre fois le funiculaire et j’ai toujours aussi peur peur peur peur (quatre fois quoi).

 Après-midi, toujours à Tréport (monter descendre monter decendre en funiculaire), le groupe monte à pieds pleine de magasins, mais ça me semble vraiment une très forte montée, donc je reste en bas avec Marine, l’employée du Noyau hyper cool qui nous accompagne, et nous faisons une petite promenade : je vois de la glace en boules et propose de lui en offrir une, ce qu’elle refuse. Snif, pas de glace pour moi non plus.

 Heureusement finalement, car le tour en bateau qui suit est mémorable : la mer est trèèèèèèèèèèès agitée et les marins nous demandent tout le temps si ça va. Plusieurs personnes vomissent dans les sacs donnés à cet effet. Moi pas : je n’étais pas malade en bateau dans ma première vie, je ne suis pas malade dans ma deuxième. On m’a suggéré d’arrêter de dire « avant mon accident » et « après mon accident » et de remplacer ça par « dans mon ancienne vie » et « dans ma nouvelle vie ». Mais comme les chats ont neuf vies, j’ai opté pour « dans ma première vie » et « dans ma deuxième vie ». Ainsi, il m’en reste 7.

 Le marin conclut par « vous aurez pris un bon bol d’air ». Et paf, il drache. « Un bon bol d’eau », on dit.

 Heureusement que les accompagnants et les marins m’ont aidée à descendre l’escalier jusqu’au bateau et à grimper dans le bateau, sans eux pas moyen, et P., en fauteuil, n’a malheureusement pas su y aller, note qu’avec la mer agitée il n’a rien raté.

 Epuisée et assoiffée au retour : je bois trois verres et mange la meilleure pêche de ma vie.

Je me mets en pyjama pour le souper poulet compote, dessert Danette, jeux et grooooooooooooos dodo. A demain.

jour 3 ensemble (2).jpg

jour 3 ensemble (1).jpg

 

14
sep

14/9/2017 : Une bonne djate di rlevant

Mon père adorait le café et aimait commander « une bonne djate di relevant », c’était sans doute du wallon.

 Moi je n’ai jamais aimé le café. En fait, je ne me souviens pas en avoir bu, si ça tombe, j’adorerais…

 Mais j’adoooooooooore l’odeur du café torréfié chez Delahaut.

 Bon, trêve de bavardage, le sujet est « le café à William-Lennox ».

 Je l’ai raconté 1000 fois à tout qui je croise, mais j’adore cette anecdote que ma sœur m’a racontée.

 Au début, à Lennox, je buvais du café. Aucun souvenir, donc impossible de savoir si ça me semblait bon. Mais ma sœur, qui me connaît et sait que je n’en bois jamais, contrairement à beaucoup de belges (une fois) me dit « tiens, tu bois du café, tu aimes ça maintenant ? »

 Et moi : « non, mais je ne le dis pas, ils sont si gentils ».

 Donc, à croire que je n’osais pas le dire.  Ma sœur l’a donc dit et le lendemain j’ai eu du lait froid chocolaté, j’adore. A mourir de rire, non ? Si si.

sphynx cochon.jpg

13:44 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

13
sep

13/9/2017 : publié sur facebook le 13/9/2013

« à donner chat hystérique, court partout, saute partout, adooooore casser les cadres, déchirer les tissus, trouer les rideaux, emmerder ses congénères et péter. Avantage non négligeable : ne perd pas ses poils, il n'en a pas. Prévoir un gros budget alimentaire. »

 Je mets une photo tant qu’à faire :

pizap.com14842286199481.jpg

17:52 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |